mardi 8 août 2017

WARNING: Selon Alan Greenspan, la plus grande bulle obligataire de tous les temps est sur le point d’éclater !


Sommes-nous au bord de l’un des plus grands krachs financiers de toute l’histoire américaine ?
L’ancien président de la Réserve fédérale, Alan Greenspan, explique que la bulle obligataire présente un danger encore plus important.
Lorsque vous observez les graphiques sur une échelle de temps importante, vous constatez qu’une énorme bulle obligataire s’est formée depuis le début des années 1980, et lorsqu’elle implosera, le carnage financier qui en découlera sera pire que tout ce que l’on aura pu observer auparavant.



Depuis la dernière crise financière, les banques centrales mondiales ont acheté des milliers de milliards de dollars d’obligations, ce qui a envoyé les taux d’intérêt à des niveaux extrêmement bas. Mais bien entendu, cet situation ne pourra pas durer éternellement, et c’est ce que vient d’expliquer Alan Greenspan, le Maestro, l’économiste des économiste, l’ancien président de la réserve fédérale américaine.. Alan Greenspan est extrêmement inquiet sur ce qui risquerait de se passer lorsque les taux commenceront à remonter

Alan Greenspan, l’ancien président de la Réserve fédérale (11 août 1987 au 31 janvier 2006), a tiré la sonnette d’alarme vendredi en ayant expliqué que le marché obligataire est prêt à s’effondrer, ce qui impacterait également les marchés actions.

Dans un entretien sur CNBC, l’ancien président de la Réserve Fédérale américaine a déclaré que cette période prolongée de faibles taux d’intérêt est sur le point de s’achever, et avec elle, cette phase haussière du marché obligataire qui dure depuis plus de trois décennies.


Alan Greenspan sur « Squawk Box »: « Le niveau actuel des taux d’intérêt est anormalement bas et ils ne peuvent prendre qu’une seule direction, et lorsqu’ils commenceront à remonter, ils le feront probablement rapidement ».
Les conseillers en placement et les investisseurs sont extrêmement méfiants, le gonflement prolongée de cette bulle sur le marché obligataire semble être sur le point d’éclater. Les importants investisseurs sur le marché obligataire n’ont jamais été aussi inquiets qu’aujourd’hui, principalement en raison de la réduction des politiques accommodantes (Q.E Quantitative easing – rachats d’obligations) qui se profilent sur les marchés. Les banques centrales s’apprêtent pour la première fois à mettre fin à cette politique de soutien artificiel à l’économie, ce qui pourrait avoir un effet dévastateur sur le marché obligataire. Selon un stratège du marché obligataire chez JP Morgan Asset Management, qui supervise près de 500 milliards de dollars d’actifs sous gestion, « les 18 prochains mois seront incroyablement difficiles. Je ne suis pas un investisseur en actions, mais je peux imaginer dans quel état se trouvaient ceux qui étaient investis sur les marchés actions en 1999, en pleine bulle internet ». Il a poursuivi: « A l’heure actuelle, les banques centrales impriment de l’argent à raison de 1500 milliards de dollars par an. C’est énormément d’argent qui va sur les obligations. On pense que cela va mal tourner d’ici l’an prochain
Alors, comment pouvons-nous repérer l’imminence de cette crise ?

Certains analystes nous disent de surveiller le rendement à 30 ans. Lorsqu’il passera au dessus de sa « moyenne mobile » et qu’il y restera, alors ce sera un énorme signal d’alerte

Lire aussi : Un mystérieux investisseur parie 262 millions de dollars sur un effondrement des marchés d’ici le mois d’octobre


Lire la suite http://www.businessbourse.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire